carnets-du-dessert-de-lune

Fondés en 1995, dans la mouvance des éditions L’Horizon vertical qu’animait Antonello Palumbo, les Carnets du Dessert de Lune publient des livres aux formes inclassables, parfois tenus par des spirales, ou reliés par des boulons et des écrous, des feuilles pliées en accordéon, ou bien glissées dans un sachet, ainsi que des livres aux formes plus courantes où se retrouvent aphorismes, carnet de dessins, chroniques, journal, microfictions, nouvelles, poésie, prose, roman, recettes, récit.

Plus de cent titres ont été publiés depuis ce jour de février 1995 où naquirent et s’associèrent ces trois mots, dessert, lune, carnet, dont, dix ans plus tard, quarante-six auteurs tentèrent de percer le secret dans un ouvrage collectif, Carnet d’un Dessert de Lune à 46 pieds au-dessus du niveau de la mer du Nord.

Peut-être ce secret se cache-t-il dans les diverses collections où se retrouvent auteurs débutants, auteurs connus, qui associent leur univers de mots à celui de plasticiens, de photographes, de peintres et de graveurs.

Collection « Carnet » pour semer le désordre dans les bibliothèques ; « Pleine Lune » pour un tour complet sans escale ; « Sur La Lune » pour partir un peu ; « Demi-Lune » pour une petite pause ; « Pièces montées » pour goûter à l’art brut, à la création franche, aux parfums de recettes bien particulières, au jazz ; « Dessert à l’italienne », à lire à l’envers et à l’endroit ; « Pousse-Café », où se nichent les inclassables ; « Petits Carnets », où les premiers écrits font leurs premiers pas ; « Dessert », où les mots tournent sur eux-mêmes ; et « Lalunestlà », pour les petits et les grands.

Poésie du quotidien, minuscules instants de vie, humour, dérision se croisent, se rencontrent deviennent complices, regardent pareil, comme des envies en partance que l’on prend au passage, avec qui l’on pourrait faire un bout de chemin vers l’aventure d’une utopie, l’utopie d’une aventure, pour y croiser peut-être ce poète qui un jour grava sur ses livres : « Croire profondément un instant / Que la terre n’est plus ronde / Et que là-bas au bout / Quelqu’un attend / S’endormir sur cette pensée. »

Contact
Jean-Louis Massot
67, rue de Venise
B-1050 Bruxelles
+ 32 (0)2 511 57 51
www.dessertdelune.be
dessertlune@gmail.com

Distribution
Autodistribué (Belgique).
Générale du livre, commande@generaledulivre.com (France).

[Haut de page]