« Je suis né en 1878, mais ne le dites pas. Je suis né en Suisse, mais ne le dites pas. Dites que je suis né dans le Pays-de-Vaud, qui est un vieux pays Savoyard, c’est-à-dire de langue d’oc, c’est-à-dire français et des Bords du Rhône, non loin de sa source. Je suis licencié-ès-lettres classiques, ne le dites pas. Dites que je me suis appliqué à ne pas être licencié-ès-lettres classiques, ce que je ne suis pas au fond, mais bien un petit-fils de vignerons et de paysans que j’aurais voulu exprimer. Mais exprimer, c’est agrandir. Mon vrai besoin, c’est d’agrandir… » (Lettre à Henry Poulaille, mai 1924)

Ouvrages Charles-Ferdinand Ramuz