Né près d’Anvers en 1855, Émile Verhaeren passe une enfance calme et feutrée au sein d’un milieu bourgeois bien pensant. Ses études de droit terminées, il abandonne la toge pour la plume. Après avoir traversé une grave crise religieuse, il perd la foi et se rapproche du Parti ouvrier. Auteur de quelques pièces de théâtre, excellent critique, Verhaeren est surtout connu pour son abondante œuvre poétique (les Flambeaux noirs, les Villes tentaculaires, les Heures claires). Il meurt à Rouen en 1916.

Ouvrages Émile Verhaeren