Léo Perutz est né à Prague en 1882. Cet écrivain juif d’expression allemande, mathématicien de formation, a passé une grande partie de sa vie à Vienne, en Autriche. En 1938, l’Anschluss et l’interdiction de ses ouvrages le poussent à s’exiler en Palestine. Il ne reviendra en Europe que dans les années 1950. Son œuvre comprend une douzaine de romans dont un grand nombre ont cette originalité d’être des récits historiques à la tonalité fantastique. Son talent fut reconnu et salué par des écrivains comme Hermann Broch, Walter Benjamin ou Jean Paulhan. Jorge Luis Borges, qui fut un grand admirateur et re-découvreur de Perutz, l’a défini comme une sorte de « Kafka aventureux ». Il a également influencé des cinéastes : Alfred Hitchcock, pour son film The Lodger, s’est inspiré d’un de ses romans, le Tour du cadran ; et F.W. Murnau aurait souhaité adapter ce même roman. Le Cavalier suédois a été publié en 1936.

Ouvrages Léo Perutz