Michel Guérin est l’auteur de quelque trente ouvrages, littéraires, critiques ou philosophiques. Agrégé de philosophie (1970), diplomate en poste en Allemagne, en Autriche, puis en Grèce (1982-1993), il est professeur émérite à l’Université d’Aix-Marseille et membre honoraire de l’Institut universitaire de France. Il a notamment publié : aux P.U.F., La politique de Stendhal (1982) ; chez Actes-Sud, Qu’est-ce qu’une œuvre ?(1986), les deux volumes de La Terreur et la Pitié (1990/2000), Philosophie du geste (1995 – 2e édition augmentée 2011) ; chez Jacqueline Chambon, Nihilisme et modernité en 2003 ; à La Part de l’Œil L’Espace plastique (2008) ; aux éditions de la Transparence, La Peinture effarée – Rembrandt et l’autoportrait (2011) ; dans la collection “Encre marine” (Les Belles-Lettres), Le Fardeau du monde – De la consolation (2011) et Origine de la peinture (2013) ainsi que – à paraître – La Croyance (de A à Z). Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs aux Presses Universitaires de Provence, dont Le Geste entre émergence et apparence (2014). Il collabore régulièrement à la revue La Part de l’Œilhttp://www.guerin-figurologie.fr

Ouvrages Michel Guérin