Pierre Autin-Grenier est né un 4 avril du siècle dernier, à Lyon. Il vivait entre sa ville natale et Carpentras avant d’aller, le 12 avril 2014, voir si l’éternité est bien inutile. Prince de la chose brève et du désenchantement comme l’avait surnommé Martine Laval, il est l’auteur de poèmes en prose, de nouvelles, de récits et de textes courts d’autofiction, parus chez de nombreux éditeurs : L’Arbre éditeur, L.O Four, Syros, Le Dé bleu, Les Presses du Languedoc, Gallimard (« L’Arpenteur »), L’Arbre à paroles, Ricochet, La Dragonne, En Forêt/Verlag Im Vald, Le Chemin de Fer, Cadex, Finitudes et les Carnets du dessert de lune. Même si l’on rit franchement à la lecture de ses livres, la rage de vivre dans un monde où la fraternité n’a plus beaucoup de sens pointe souvent derrière l’autodérision, la gouaille joyeuse et les phrases cinglantes avec lesquelles il aborde le quotidien le plus banal.

Ouvrages Pierre Autin-Grenier