A coney island
& autres poèmes
Lawrence Ferlinghetti
Bilingue anglais-français, traduction de Marianne Costa
maelstrÖm
Poésie
14 x 21 cm / 192 pages
ISBN 978-2-9303-5588-7
2008
15 €
Disponible

« […] Pourtant j’ai couché avec la beauté / à ma drôle de manière / et j’ai fait quelques scènes passionnées / avec la beauté dans mon lit / et versé un poème ou deux / sur ce monde à la Bosch […] »

En 1958 le poète et éditeur de la beat generation Lawrence Ferlinghetti publiait ce livre qui allait devenir un véritable phénomène de l’édition en poésie. A Coney Island of the Mind serait bientôt le livre de poésie le plus vendu au monde après la Divine Comédie de Dante : 1 million d’exemplaires ! Portraits contrastés de la « demi-démocratie » américaine comme l’écrit l’auteur, poèmes intimes, évocations picturales et géo-sentimentales (de la France, de l’Italie), un long et dense voyage à l’intérieur de soi… Pour ce livre culte dans tant de pays, il n’existait encore aucune traduction en français, une langue que l’auteur chérit pourtant, même si de brefs extraits ont paru en anthologie (entre autres chez Bourgois) dans les années ‘70.
Nous avons tenu, en accord avec l’auteur, à associer un autre ouvrage « historique » à cette publication. Pictures of the Gone World, Images du monde en-allé est en effet le tout premier recueil publié par Lawrence Ferlinghetti et constitue la pierre d’angle de la célèbre collection Pocket Poets Series lancée par l’éditeur-libraire City Lights à San Francisco en 1955.

Deux œuvres majeures d’un Lawrence Ferlinghetti plus que jamais révolté. Un monde d’images et de sons à lire, à dire tout haut ou tout bas, superbement rendus dans notre langue par la poète et auteur Marianne Costa.

À propos de l’auteur

Lawrence Ferlinghetti

La maison d’édition City Lights débute avec la série Pocket Poets, premiers livres de poésie de poche, par laquelle Ferlinghetti, alors éditeur, vise à créer un ferment international et dissident. En 1956, la publication de Howl d’Allen Ginsberg lui vaut une arrestation pour obscénité, et le procès qui s’en suit met les projecteurs de la nation entière sur les écrivains du mouvement Beat. Ferlinghetti, grâce à un soutien majoritaire de la part de personnalités littéraires et académiques prestigieuses, sera acquitté. Ce cas sans précédents permet d’éditer en toute légalité des œuvres controversées d’une portée sociale rédemptrice.

Chantre de l’action painting et du happening, ces dernières années ont également consacré Ferlinghetti en tant que peintre. Son œuvre est exposée dans différentes galeries de par le monde. Dans les années 60 et 70, son recueil A Coney Island of the Mind a été le livre de poésie le plus populaire des États-Unis. Aujourd’hui, ce classique moderne a été traduit en neuf langues, et tiré à près de 1.000.000 d’exemplaires ! Ses livres ont reçu de nombreux prix et l’auteur a été nommé Poète Lauréat de San Francisco en août 1998 ; les autorités lui ont également dédié une rue et fait du 2 octobre le City Lights Day. Ferlinghetti déclare utiliser son poste comme « chaire de singe » pour faire s’exprimer la « voix du peuple », rarement entendue.

Après de trop longues années d’absence des lettres d’expression française, maelstrÖm a l’honneur et le plaisir de vous inviter à entendre cette autre voix de l’Amérique.

Du même auteur