alapproche
Guillaume Decourt
Préface de Guillaume Métayer. Illustrations de Nathalie Reuter.
Le Coudrier
Poésie
14 x 20 cm / 101 pages
ISBN 978-2-930498-54-6
2015
16 €
Disponible

Voici que reparaissent des brassées de mots tout neufs, exotiques sans affectation, précis sans cuistrerie, des mots comme des morceaux de monde, que dis-je, comme des mondes tout entiers. Guillaume Decourt n’en abuse pas, il les distille, les place avec tact, avec choix. Car chez lui le mot rare est toujours le mot juste. Aussi est-il tout naturel que la poésie de Decourt nous rende l’amour de la langue française en même temps que celui de la poésie. Elle nous rappelle que lire, c’était aussi cela, jadis, quand nous étions timides encore devant les mots : ouvrir un dictionnaire, rêver amoureusement de la langue infinie, n’avoir jamais commencé de savoir ni fini d’apprendre. Surtout ne nous y trompons pas : plus de mots veut dire plus de corps, plus de chair, plus de réel, plus de joie à parler, à écouter, à regarder et donc à vivre.

Extrait de la préface de Guillaume Métayer

Extrait

Traité du désespoir

À trop penser
On se retrouve avec un bandage herniaire
Et les lèvres d’une hydre d’eau-de-vie
C’est bien connu
La pratique excessive du tiercé
Peut avoir des effets ravageurs

Latitude végétative

Il y a des jours comme ça
Où le barographe est mouillé

On défriche l’étrusque dans un bistrot
Quelconque
Pourriez-vous m’indiquer s’il vous plaît
Tous les chemins qui mènent au rhum

Les poissons ne sont pas solubles

À propos de l’auteur

Guillaume Decourt

Guillaume Decourt est né en 1985. Pianiste classique, il a passé son enfance en Israël, en Allemagne et en Belgique ; son adolescence dans les monts du Forez ; puis séjourné longuement à Mayotte et en Nouvelle-Calédonie. Il partage aujourd’hui son temps entre Paris et Athènes. Il donne des lectures publiques dans différents festivals et participe également à de nombreuses revues dont l’Atelier du roman, Nunc, Diérèse, Phoenix, Place de la Sorbonne, Arpa, Passage d’encres, Recours au poème, 7 à dire, les Carnets d’Eucharis, Décharge, la Passe. Il a publié plusieurs livres de poésie : la Termitière (Polder 151, Gros Textes, 2011), le Chef-d’oeuvre sur la tempe (Le Coudrier, 2013), Un ciel soupape (Sac à mots, 2013), Diplomatiques (Passage d’encres, 2014), À l’approche (Le Coudrier, 2015).

Du même auteur