Jean-Claude Lebensztejn
La Part de l’Œil / coll. Théorie
Essai, Histoire de l'art
18 x 23 cm / 270 pages
ISBN 2-930174-09-9
1999

Disponible

Ces textes, dont la rédaction s’échelonne entre 1967 et 1986, sont pourrait-on dire intempestifs. Ils remettent en question nombre d’idées reçues de l’histoire de l’art. Afin de mieux cerner les questions essentielles et comme le titre l’indique, ils partent des à-côtés de l’œuvre d’art, ses hors-d’œuvre – ce que Derrida relisant Kant a appelé ses parerga – pour ce qu’ils ont de révélateur. Certains sont abstraits (les appellations, catégories, écoles), d’autres concrets (la signature, le cadre, l’accrochage), mais partout la logique affective du parergon opère un glissement de l’abstrait au concret et retour, de la périphérie au centre et retour : il n’est pas possible d’isoler une essence de l’art de ses abords superficiels, tels ici, par exemple, le maquillage, la nonchalance.

À propos de l’auteur

Jean-Claude Lebensztejn

Jean-Claude Lebensztejn enseigne l’histoire de l’art à l’université de Paris I. Il a signé les ouvrages suivants :

– La fourche, Paris, Gallimard, 1972
– Zigzag
, Paris, Flammarion, coll. La philosophie en effet, 1981
– Imiter sans fin / le chant de l’aimable Angelette
, éditions du Limon, 1987
– Chahut
, Paris, Hazan, 1989
– L’art de la tache. Introduction à la 
Nouvelle méthode d’Alexander Cozens, éditions du Limon, 1990
– Une rêverie émanée de mes loisirs
, Editions Yvon Lambert, 1992-1997 (une série de livres d’artistes illustrés par Robert Barry, Giulio Paolini, Christian Boltanski, Jean-Michel Othoniel, – Lawrence Weiner, etc.)
– Ecrits sur l’art récent : Marden, Morley, Sharits
, Paris, Editions Aldines, 1995
– Les couilles de Cézanne
 suivi de Persistance de la mémoire, Séguier, 1995
– « De l’imitation dans les beaux-arts »
, Paris, Editions Carré, 1996
– Le champ des morts (Fleurs de rêve I)
, Paris, éditions du Limon, 1997.

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur