Bruno Goosse
La Part de l’Œil / coll. Diptyque
Art, Cinéma
13.5 x 21.5 cm / 80 pages
ISBN 978-2-930174-46-4
2013

Disponible

Around EXIT est le livre du film EXIT ; un film qui se dit documentaire, mais un film réalisé par un artiste plasticien. C’est sans doute la raison pour laquelle il se tient au bord de deux champs : celui du cinéma et celui des arts plastiques. Cette position instable assumée fait partie du projet. Il s’agit de s’intéresser aux frontières, aux limites.

L’aventure du film a permis de mesurer un certain écart entre le travail du plasticien et celui du cinéaste. Ils ne partagent pas le même temps. En arts plastiques, l’œuvre se présente en un instant, puis se déplie dans la temporalité de son exposition. Le temps du faire s’est comme cristallisée dans l’œuvre et ne demande qu’à se redéployer sous le regard du spectateur et de son désir. Il peut prendre le temps ou abandonner rapidement la partie… Dans un travail cinématographique le spectateur est emporté par le flux des images. Ceci conduit à élaguer, resserrer le propos, abandonner les chemins de traverses au profit de ce qui concourt à une visée, de ce qui converge vers ce qu’il est convenu d’appeler le sujet. Cette édition vise à rendre au travail ses chemins de traverses, à réintroduire de la divergence là où la convergence s’est imposée.

Le livre reprend les images, les textes et les voix du film. S’y ajoutent des éléments qui en ont fait partie mais qui ont été retirés par la suite, ou des éléments restés à sa périphérie. Il ne s’agit pas de faire un journal du film, de sa réalisation, mais plutôt de réintroduire des lectures croisées. Il s’agit de réintroduire la temporalité de la plasticité dans un projet vidéographique.

Ce livre contient également un lien permettant de voir le film EXIT en ligne.

Site de Bruno Goosse : http://www.tirantdair.org

À propos de l’auteur

Bruno Goosse

Bruno Goosse est artiste et professeur de cours artistiques à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles. D’abord attentif aux questions de temporalités qui se marquent principalement par le recours à des procédures explicites, à la suite d’une expérience d’écriture de textes juridiques qui l’a marqué, sa pratique, devenue essentiellement vidéographique, propose une expérimentation de la contrainte tant textuelle qu’imaginaire. Il tente de donner forme à ces impératifs et à ce qui les ruine. Ses investigations visent la manière dont le texte, notamment juridique, et ses montages fictionnels conditionnent notre rapport au réel, à l’image et à l’art. Ses travaux ont été montrés récemment à Charleroi (BPS22), Miami (Bienal de las fronteras, Institut Culturel de Mexico), Ottignies-Louvain-la-Neuve (Biennale 8), Pékin (Namoc), Berlin (G.A.S-station), Bruxelles (de Markten), Kassel (Documentary Film and Video Festival). Il a codirigé avec Jean Arnaud l’ouvrage Document, fiction et droit en art contemporain paru aux Presses Universitaires de Provence/Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles en 2015.

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur