continuo
Véronique Wautier
Peintures d'Anne Slacik
L'Herbe qui tremble
Poésie
14 x 19.5 cm / 64 pages
ISBN 978-2-918220-52-7
2017
14 €
Disponible

La poésie de Véronique Wautier pourrait se résumer par l’un des vers de Continuo : « être en hiver sans être mort ». Voilà bien toute la charge émotionnelle que cette pensée nous insuffle. Toute forme d’excès est absente de sa poésie, qui privilégie au contraire le registre de la discrétion : pas de mots à l’emporte-pièce, pas de grandiloquence, mais quelques moments de notre vie difficiles à traverser que son langage parvient, grâce à une économie d’effets, à nous rendre acceptables : « tant de choses sans leur nom / se propagent ».

Les peintures d’Anne Slacik sont au plus près de cette recherche d’équilibre entre les tourments et le besoin d’apaisement.

 

rien ne parle pas nos signes
alors j’emploie pour commencer
ma langue étrangère

rien dort dans le noir
rien se couche très seul
comme un cheval mort

rien serre dans son poing
peut-être une marée
sans mémoire il ne peut pas savoir
et la lune en sa lumière
mange les lacérations du noir

rien c’est le maillon faible
rien lutte contre la mort
en apporte beaucoup

je tombe et rien
rattrape ma chute
dans sa main

À propos de l’auteur

Véronique Wautier

Née en 1954 à Bruxelles, licenciée en philosophie, Véronique Wautier est poète, psychothérapeute et animatrice d’ateliers d’écriture.
Publications : Dans la foulée si courte des étoiles (Librairie-Galerie Racine, 1998). Douce la densité du bleu (L’Arbre à paroles, 2002 ; prix Gauchez-Philippot 2003). Chacun de nous est une foule (Le Coudrier, 2004). Tout est jardin (L’Arbre à paroles, 2004). Une petite fable rouge (L’Arbre à paroles, 2006).

Du même auteur