Doina Ioanid
Traduit du roumain par Jan H. Mysjkin
L'Arbre à paroles / coll. IF
Poésie
12 x 20 cm / 122 pages
ISBN 978-2-87406-607-8
2015
12 €
Disponible
chez l'éditeur

« J’ai travaillé environ trois années au recueil qui est devenu Coutures. En fait, je l’ai commencé tout de suite après d’avoir terminé Rythmes pour apprivoiser la hérissonne. J’écrivais sur des bouts de papier des courtes notes journalières, des souvenirs, des transfigurations de toutes sortes d’expériences. Je les mettais ensuite dans un bol en ébène offert par un ami. Un été plein de pavots et de zinnias, je me suis mis à les transcrire. Au fur et à mesure que je les transcrivais, des poèmes et des petites narrations ont éclos, appelant d’autres poèmes

En trois jours, du bol aux bouts de papiers, les Coutures étaient nées. C’était en 2011, mais je ne les ai pas publiées immédiatement, je les ai laissées mûrir, afin que chaque poème trouve la justesse et la douceur d’un regard rétrospectif. L’écriture des Coutures a également été une écriture et une couture à l’intérieur de moi. Un exercice de mémoire, patience, compréhension, nostalgie – mélangé avec le désir vivant et humain du naturel, mais aussi avec une vision qui transcende l’ordinaire. Mes Coutures sont aussi des poèmes de ces petites-grandes illuminations de la survie. »

À propos de l’auteur

Doina Ioanid

Doina Ioanid est née en décembre 1968 à Bucarest, où elle a suivi des études en langue et littérature françaises, avant de devenir secrétaire de rédaction de l’hebdomadaire Observator Cultural. Traductrice en roumain de plusieurs ouvrages de langue française, notamment Dix heures et demie du soir en été de Marguerite Duras, son œuvre, traduite en français, est publiée à l’Arbre à paroles, chez Cheyne et à l’Atelier de l’agneau.

Du même auteur