cover_henrard(1)
Agnès Henrard
L'Arbre à paroles / coll. L'Arbre à paroles
Poésie
13 x 20 cm / 58 pages
ISBN 978-2-87406-507-1
2011
10 €
Disponible
Dist. : Maison de la poésie d’Amay (BE et LUX)
chez l'éditeur

Gens de mémoire et de bonne volonté ne pourront oublier Jacques Henrard, homme de théâtre et romancier, mais aussi critique attentif et discret de l’oeuvre d’autrui en littérature ou en peinture. Poète sensible et délicate, par ailleurs animatrice à la Maison de la poésie d’Amay, Agnès, la fille de Jacques, lui rend hommage dans une émouvante et pudique mise en quarantaine : «Quarante jours de traversée. Désert étreint, apprivoisé. Entre soif et chagrin, apprendre à reconnaître en soi où le soleil se lève, et où trouver ta voix.»

Francis Chenot

Extrait

Tu te déposes doucement dans le silence de la chambre contenant l’univers. Et tu glisses, immobile, comme un mince radeau, sur la rivière des jours plus vastes que jamais.

*

Et elle, à tes côtés, plus vive que le ruisseau d’avril, elle, la source et l’éveil, la jeune épousée, la fille de la mer d’été, la petite soeur du soleil.

À propos de l’auteur

Agnès Henrard

Agnès Henrard est née en 1959 à Huy, en bord de Meuse, et vit dans les collines du Condroz namurois. Elle a enseigné au Mexique, au Rwanda et à Séville, de 1985 à 1990. Elle anime depuis une douzaine d’années des ateliers d’écriture pour tous publics et des formations aux techniques d’animation dans le cadre du Centre d’expression et de créativité de la Maison de la poésie d’Amay « plume&pinceau ». Elle a publié l’Aile du loup, le lait de l’ange (L’Arbre à paroles), Veiller sous les rivières (L’Acanthe), Au plus nu de nos danses (D’une colline à l’autre), Dans la beauté je marcherai (L’Arbre à paroles) et À petits souffles, voix levées (Le Coudrier).

Du même auteur