En finir avec l'emploi
Pour la Cité du travail vivant
Collectif
Réflexion citoyenne coordonnée par Véronique Quinet
Couleur livres
Essai
14 x 21 cm / 138 pages
ISBN 978-2-87003-671-6
2015
14 €
Disponible

L’emploi n’est pas le travail. Il est une enveloppe du travail façonnée par les combats sociaux du siècle passé pour protéger l’homme et sa force de travail embrigadés dans un contexte d’industrialisation, de machines, d’exploitation, de croissance économique, etc., contexte voulu par le capital et la classe bourgeoise. Loin d’être un absolu, l’emploi est donc une construction sociale, censée donner au travailleur un statut, des droits, un pouvoir d’achat dans une société de marché. Force est de constater que cette construction se fissure, engendre souffrances et exclusions sous l’impulsion d’un marché débridé, assoiffé de gains et de rendements.

Au lieu de poursuivre une relance de l’emploi à tout prix, n’est-il pas temps pour tous les hommes et les femmes soucieux de justice et de dignité de refonder en profondeur le cadre du travail ? Sous l’action de deux outils de changement majeurs, conçus et construits collectivement – le revenu de citoyenneté et un Etat capacitateur –, il s’agit de se réapproprier nos existences au sein de communautés politiques micro-sociales, de définir démocratiquement, par le débat, le contexte du “vivre ensemble” et d’y réencastrer le travail, en lien avec la vie, en lien avec les choix collectifs ?
La cité du travail vivant recouvre un tout autre positionnement social et éthique de l’être humain dans son environnement.

Ce livre a été conçu comme outil de réflexion et de formation par un groupe de citoyens à l’initiative du CIEP − Centre d’information et d’éducation populaire du MOC Luxembourg. Il s’inscrit dans une démarche longue de plusieurs années, nourrie de rencontres, de débats, de lectures d’auteurs…

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur