entrerdanslevide
Fabrizio Bajec

Poésie
15 x 19 cm / 67 pages
ISBN 978-2-930330-38-4
2011
11 €
Disponible

La poésie de Fabrizio Bajec est sans complaisance ni illusion. Elle n’en est pas pour autant désespérée. C’est qu’elle ne cherche ni à plaire ni à faire passer un message. Les poèmes de Entrer dans la vide témoignent de la solitude urbaine d’un homme jeune, écrivain italien expatrié à Paris. On pourrait ici parler d’autofiction, voire de poésie ethnographique, tant Bajec s’attache à décrire de façon objective ses observations de soi-même et des autres au fil de ses rencontres : joueurs d’échecs, sdf se disputant une cabine téléphonique, vie sociale des cadres en fin de semaine… Empathique et humaniste, Fabrizio Bajec décrit ses contemporains comme ils les voit, pathétiques, superficiels et souvent cyniques. Bajec promène sur notre monde un regard désabusé mais bienveillant qui n’est pas sans rappeler le premier Houellebecq. Traducteur et lecteur de Charles Baudelaire, de William Cliff et de la poésie américaine du XXe siècle, Fabrizio Bajec est à coup sûr une voix neuve et originale dans le paysage poétique d’aujourd’hui.

À propos de l’auteur

Fabrizio Bajec

Fabrizio Bajec, Franco-Italien (1975), vit à Paris. Poète, auteur dramatique, traducteur de William Cliff (Il pane quotidiano, 2008) et de dramaturges comme Christophe Pellet, Jean-Marie Piemme, et Adam Rapp. Son premier recueil, Corpo Nemico, a paru en Italie dans le « Huitième cahier de poésie italienne contemporaine » (2004). Une deuxième plaquette, Gli ultimi, a été publiée en 2009, suivie d’un troisième livre, Entrare nel vuoto (2011). Il a écrit pour la scène des pièces représentées à Milan, Rome, Viterbo, parmi lesquelles Aiuto (2005), Ouverture (2006), Électre (2007), la Donna che ride (finaliste du prix Betti 2006). Son premier texte écrit en français, Rage, a été mis en espace par les élèves de l’INSAS, sous la direction de David Strosberg, au Théâtre national de Bruxelles, en 2009, dans le cadre du festival de dramaturgie Écritures. Entrer dans le vide, son premier recueil écrit en français, présente de nombreuses différences avec la version italienne, tant au niveau de la structure que du contenu.

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur