Fleurs au fusil
Marjolaine Deschênes

Roman
12.5 x 19 cm / 176 pages
ISBN 978-2-923530-61-1
2013
Papier 23,95 € / E-pub, PDF 17,99 €
Disponible
Dist. : Distribution du nouveau monde (FR)

Viviane Videloup a grandi « dans les décombres du romantisme », parmi les bêtes que son père empaillait. Écrivaine, elle estime que son style « est romantique pour donner l’apparence du vivant aux défunts et perpétuer un deuil infini ». Prendre des vacances – de tout – et ne plus écrire, tel est le point de départ de ce passage en Belgique où la mémoire trouble de Viviane s’entrelace à celle de ses amis. Louis Leloup n’est plus, mais Laurent Louve l’attend à Bruxelles. Quant à Fleure, l’amie d’enfance, elle lui apparaîtra sur la Grand-Place, belle et vive comme un « magnolia dressé au sommet des hivers les plus rudes ». Fleurs au fusil explore le désir de création, de renouveau et de persistance, allie élégance et cruauté, délires lyriques et philosophiques, violence et beauté.

À propos de l’auteur

Marjolaine Deschênes

Marjolaine Deschênes naît en 1975, devient écrivaine, enseignante, chercheuse, et toujours plus libre. Après quatre livres de poésie parus aux Éditions d’art Le Sabord (L’eau d’Ensor, 2002 et Exosphère, 2004), David (L’étreinte ne sera plus fugace, 2007) et Noroît (Comme autant de haches, 2013), elle publie son premier roman chez La Peuplade (Fleurs au fusil, 2013). L’auteure a participé à plus d’une quarantaine de lectures et performances publiques, et ses textes littéraires ont paru dans les revues Exit, Brèves et surtout Art Le Sabord. En 2010-2011, elle a été directrice littéraire (intérim) aux Éditions d’art Le Sabord. Plusieurs de ses projets ont profité du soutien du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (2004, 2006-2009), du Conseil des arts et des lettres du Québec (2010, 2012) et du Conseil des Arts du Canada (2012).

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur