Carl Einstein
La Part de l’Œil / coll. Diptyque
Art
21 x 25.5 cm / 168 pages
ISBN 2-930174-31-5
2003

Disponible

Carl Einstein (1885-1940) fut un esprit d’avant-garde, engagé dans toutes les luttes de son temps. Découvreur de l’art africain, théoricien du cubisme et de l’art moderne, il sut allier à la rigueur du jugement l’enthousiasme pour la création de ses contemporains. Ecrivain, poète, essayiste, il collabora à de très nombreuses revues (Die Aktion, transition) et co-fonda, à Paris, en 1929, Documents qu’il ouvrit largement à l’ethnologie Des œuvres hors du commun balisent son itinéraire original et fécond à travers le XXe siècle, citons : Bébuquin ou les dilettantes du miracle (1912), un antiroman à l’écriture cubiste, La sculpture nègre (1915), première analyse formelle de l’art africain sans préjugé ni ethnocentrisme, L’art du XXe siècle (1926, 1928 et 1931), bilan aussi précoce que définitif sur l’art moderne, Georges Braque (1934).

Georges Braque, ce livre écrit en 1931-1932 dans le sillage de la première grande exposition des tableaux de Braque qu’Einstein organisa en 1933 à la Kunsthalle de Bâle, est une somme sur le cubisme et sur l’œuvre du peintre préféré. C’est également une puissante réflexion sur l’art de son temps que Carl Einstein a longtemps mûrie et qu’il exprime dans un texte dense, polysémique, déroutant parfois, mais combien riche et stimulant! L’ouvrage est paru à Paris en 1934 aux éditions des Chroniques du Jour dans une traduction de E. Zipruth. Il demandait à être retraduit étant donné les déficiences et la lourdeur de cette première traduction. Outre une nouvelle traduction, les éditions La Part de l’Œil proposent ici une introduction et un appareil de notes rédigés par Madame Liliane Meffre, spécialiste internationalement reconnue de Carl Einstein et qui avait assuré la publication annotée de ce texte en allemand aux éditions Medusa (Wien-Berlin) en 1985.

Ouvrage publié avec le concours du Ministère de la Communauté Française Wallonie-Bruxelles et traduit avec le concours du Centre National du Livre (Paris) et du Goethe-Institut Inter Nationes (Bonn).

À propos de l’auteur

Carl Einstein

Carl Einstein (1885-1940) fut l’un des plus importants théoriciens des avant-gardes ainsi que de l’art moderne au XXe siècle. Découvreur de l’art africain, il en donna la première analyse formelle, en phase avec la naissance du cubisme. Il fut également écrivain, essayiste, collaborateur de plusieurs revues (Die Aktion, Documents, transition), médiateur culturel de premier plan entre la France et l’Allemagne, intellectuel engagé dans les luttes de son temps (révolution à Bruxelles 1918, Spartacus à Berlin 1919, guerre d’Espagne 1936-1939). Il se suicida dans le sud de la France en juillet 1940 pour échapper à la persécution fasciste. Son premier roman Bebuquin oder die Dilettanten des Wunders (Bebuquin ou les dilettantes du miracle) paru en 1912 mais écrit en 1906-1909 est un essai de prose cubiste. Ses ouvrages essentiels sont : Negerplastik (La sculpture nègre), Leipzig 1915, Munich 1920, Paris 1998; Die Kunst des 20. Jahrhunderts (L’art du XXe siècle), Berlin, 1926, 1928, 1931; Georges Braque, Paris 1934, Bruxelles 2002. Ses œuvres sont actuellement éditées en Allemagne, France, Belgique, Espagne, Etats-Unis. Voir pour plus de détails : Liliane Meffre, Carl Einstein (1885-1940). Itinéraires d’une pensée moderne, Paris, 2002.

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur