p290_1504271620_i
Isabelle Manoukian
Frémok / coll. Amphigouri
Dessins
33 x 21.5 cm / 48 pages
ISBN 9782930204864
2016
18 €
Disponible

« J’ai 14 ans, c’est le printemps. Il n’y a encore personne dans l’Église, sauf le prêtre. Il cherche quelque chose. Cette chose est probablement en haut, chez lui. Il me propose de l’accompagner… » Au sein d’une communauté soudée où règne l’autorité et le charisme d’un prêtre, il est difficile de faire connaître les abus dont il vous a fait la victime. Mais c’est le prix à payer, le chemin obligé pour renouer avec la vie.

Il y a chaque jour des milliers de cas d’abus sexuels par des personnes dépositaires d’une autorité familiale ou religieuse. La plupart finissent enterrés sous le poids de l’entourage et de la culpabilité, le silence des années.

Pourtant, Isabelle Manoukian a choisi un jour de ne plus se taire. Malgré la prescription des faits, elle a fait un signalement au procureur de la république, déclenchant une enquête. Plus tard lui viendront des images. Car Isabelle Manoukian est peintre. Ses images diront d’abord le poids de la communauté puis verront émerger le bourreau, le berger, avec la fascination qu’il exerce sur chacun. Suivront ensuite l’enfer de la culpabilité, la traversée du désert, et enfin la joie, la lumière : l’amour.

Grain de grenade n’est pas le récit d’un abus, Grain de grenade n’est pas un témoignage. C’est un fil fragile, une voix qui déroule les images rayonnantes d’une renaissance. En s’appuyant sur le symbole et sur le mythe, Isabelle Manoukian dépasse les limites de l’anecdotique ou du sordide. Elle signe plus qu’un livre de jeunesse : un livre de jouvence.

À propos de l’auteur

Isabelle Manoukian

Isabelle Manoukian est née en 1969. Après avoir obtenu un diplôme en impression textile à l’école d’Arts appliqués Olivier de Serres, elle poursuit sa formation picturale en suivant les ateliers Beaux-Arts de Montparnasse et de Glacière. En 2002, elle obtient un DEA en Arts plastiques à Paris 8.

C’est en 2004, qu’elle écrit une lettre au procureur pour signaler les abus qu’elle a subis enfant de la part d’un prêtre. Cette même année, elle découvre la miniature persane, qu’elle étudie pendant 5 ans auprès d’Abbâs Moayeri. Cette approche des couleurs alliant la précision de la ligne va par la suite fortement influencer sa démarche personnelle.

Entre temps, le travail multiple et polymorphe d’Isabelle Manoukian a exploré d’autres voix encore. Le 1er août 2009, elle décidait de faire sienne le mode opératoire de Shéhérazade, l’héroïne des Mille et une nuits, en réalisant un dessin par jour pendant 1001 jours (plus de 3 ans). Isabelle Manoukian enseigne la peinture et le dessin à Paris Ateliers. Elle est représentée par la galerie 55bellechasse à Paris.

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur