Images à mi-mots
Bandes dessinées, dessins d'humour
Pierre Fresnault-Deruelle
Les Impressions Nouvelles / coll. Réflexions faites
Essai
17 x 24 cm / 208 pages
ISBN 978-2-87449-048-4
2008
20 €
Disponible

Lire une bande dessinée ou un dessin de presse est simple, puisque tout le monde le fait, de 7 à 77 ans. Dans Images à mi-mots, Pierre Fresnault-Deruelle, pionnier de l’étude des bandes dessinées en France, montre que cette simplicité est trompeuse. Loin d’être donné tout de suite et une fois pour toutes, le sens d’une image se construit de manière très complexe : d’abord en elle-même, puis dans les séries ou les suites d’images dont elle fait souvent partie, enfin par rapport à ces répertoires d’images que notre culture ne cesse de multiplier.

Le livre de Pierre Fresnault-Deruelle nous apprend à lire les images, vignettes de bande dessinée et dessins de presse confondus, sous tous leurs angles. Il le fait à mi-mots, car les images sont à bien des égards porteuses de mots, par exemple sous forme de calembours visuels (l’image, dans ce cas, fait venir à l’esprit un mot ou une expression qui ne sont pas montrés mais suggérés) ou encore sous forme de mots dans l’image (celle-ci traite alors le texte comme si c’était un objet visuel). De plus, le texte de Pierre Fresnault-Deruelle ne cherche jamais à effacer l’image sous le texte, tout en posant avec clarté la plus-value d’une lecture écrite.

Ce livre, toutefois, est bien plus qu’un manuel. Écrit dans un style brillant et jubilatoire, il nous communique aussi son amour et son intelligence des images. Refusant toute hiérarchie entre texte et image, Pierre Fresnault-Deruelle démontre pour notre plus grand plaisir que l’on gagne à s’arrêter sur l’image, qui devient chez lui tout le contraire du fugace et du facile. Rassemblant et rapprochant de nombreux exemples tres variés, de Winsor McCay à Emmanuel Guibert en passant par Plantu et Geluck, il offre enfin un éventail tout à fait étonnant de ce que l’image peut représenter et produire actuellement.

À propos de l’auteur

Pierre Fresnault-Deruelle

Né en 1943, Pierre Fresnault-Deruelle est docteur-ès-lettres, professeur émérite à l’université Paris 1, Panthéon Sorbonne. Il a enseigné la sémiologie de l’image (iconologie, rhétorique et sémiotique). Il a été successivement en poste à l’IUT de Tours (en journalisme) de 1970 à 1992, puis à L’UFR 04 (arts plastiques et sciences de l’art) de Paris-1 /Panthéon-Sorbonne (en esthétique, médiation culturelle, master multimédia) de 1992 à 2009.

Il a fondé le Mucri (Musée Critique de la Sorbonne) avec l’aide de ses étudiants en master pour la partie technique.

Il tient une chronique depuis 2003 (L’Image réfléchie) dans Étapes (revue de design).

Il est l’auteur de 18 livres, parmi lesquels : La bande dessinée (Armand Colin, Collection 128, 2009), Images à mi-mots. Bandes dessinées, dessins d’humour (2008, Les Impressions Nouvelles), Les mystères du Lotus bleu (Centre Pompidou, Paris 2005), La Profondeur des images plates (2002, Moulinsart / Bruxelles), Le silence des tableaux, sur la peinture d’histoire (2004, L’Harmattan), Petite iconologie des images peintes (2000, l’Harmattan), Des images lentement stabilisée, sur quelques tableaux d’Edward Hopper (1998, l’Harmattan), L’éloquences des images (1993, PUF), L’image manipulée (1983, Edilig), La chambre à bulles (1977, UGE / 10/18), Discours et récits par la bande (Hachette Littérature, 1977) ou encore La bande dessinée, essai d’analyse sémiotique (Hachette Littérature, 1972).

Membre de l’Association Internationale de Critique d’Art (AICA), il est l’auteur-réalisateur du Musée de Poche, série télévisuelle (26 épisodes de 2 minutes 30 l’unité, portant sur 26 tableaux du musée de Tours). Diffusion novembre 2009, TV Tours, BipTB (France). Il prépare une seconde série, pour 2010, consacrée aux œuvres surréalistes de la collection du Musée de l’Hospice Saint Roch d’Issoudun.

Membre de l’Association Internationale de Critique d’Art (AICA), il est l’auteur-réalisateur de petits films sur l’art (Le musée de poche) : Le musée de Tours (2009), Le musée Saint Roch d’Issoudun (2010).

Pierre Fresnault-Deruelle a fait de nombreuses conférences en France et à l’étranger, tant sur la propagande que sur la publicité, la peinture que la photographie, la bande dessinée que le dessin d’humour.

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur