bonne-parole-meslier
Adaptation du Mémoire de Jean Meslier en un monologue théâtral
Jean-François Jacobs
Préface de Serge Deruette
Aden / coll. Petite Bibliothèque
Théâtre
11.5 cm x 17 cm / 80 pages
ISBN 978-2-805920-94-3
2016
10 €
Disponible

Au début de l’été 1729, à l’aube du Siècle des Lumières, Jean Meslier, curé du petit village d’Étrépigny dans les Ardennes françaises, laissait à sa mort un volumineux Mémoire manuscrit de ses « pensées et sentiments ».

Ce Mémoire, c’est une bombe ! Il offre la critique la plus complète jamais entreprise jusqu’alors des abracadabrances bibliques et évangéliques, la première théorie de l’athéisme, du matérialisme philosophique et un programme concret de libération des masses, le seul jamais proposé avant la Révolution française.

Unissez-vous donc, peuples, si vous êtes sages !
Toutes les religions ne sont que des inventions humaines.
La matière ne peut avoir été créée.
Elle a d’elle-même son être et son mouvement.
Il n’y a point de Dieu.

Tel est le message de Meslier, en avance sur son temps – sur le nôtre aussi !

Dans une langue à la fois modernisée et d’une grande fidélité au texte de Jean Meslier, Jean-François Jacobs laisse ici exploser la « bonne parole » de ce curé détonant, de cet homme attachant, de ce penseur politique et philosophique méconnu et pourtant de tout premier plan.

Dans sa préface au texte de la pièce, Serge Deruette, professeur d’Histoire des idées à l’UMONS, spécialiste de Jean Meslier, situe le personnage dans son époque et en présente la pensée.

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur