142
Georges Thinès
CFC-Éditions / coll. La Ville écrite
Roman
15 x 22.5 cm / 65 pages
ISBN 978-2-930018-16-4
1998
12€
Disponible
chez l'éditeur

Dans le Bruxelles de 1941, un jeune homme de dix-sept ans trouve dans l’étude passionnée du violon un accomplissement et un espoir que lui refusent les restrictions et les menaces de l’occupation.

“D’ombre en ombre j’avais atteint des carrefours agités auxquels succédaient des places désertes vaguement visitées par une rumeur lointaine. Dans la ville occupée, les voitures étaient rares, seuls brisaient le silence les meuglements des tramways dans les courbes montantes, leur plainte se muait bientôt en une longue note désespérée qui se perdait dans les raclements de métal violenté. Je marchais d’un bon pas, mon violon sous le bras, comme si je devais gagner un endroit où j’étais attendu, mais en vérité j’ignorais où j’allais…”

À propos de l’auteur

Georges Thinès

Georges Thinès (1923), psychologue et philosophe, a été professeur d’éthologie à l’Université catholique de Louvain. En 1971, il reçoit le prix Francqui pour l’ensemble de ses travaux scientifiques. Écrivain, son œuvre littéraire compte plusieurs recueils de poésie, de nouvelles et des romans, dont Le Tramway des officiers qui lui valut le prix Rossel en 1973. Essayiste, il est l’auteur de nombreux livres consacrés aux mythes fondateurs de notre culture.

Du même auteur