litt-bel.indd
Benoît Denis, Jean-Marie Klinkenberg
N° 211
Espace Nord
Essai
12 x 18.5 cm / 312 pages
ISBN 9782804019747
2005
9 €
Disponible
Dist. : Harmonia Mundi

La littérature belge, ce n’est pas qu’un palmarès où apparaissent Maeterlinck, Verhaeren, Michaux, Simenon et Hergé, ou encore Pierre Mertens, Jean-Philippe Toussaint et Amélie Nothomb. Ces auteurs s’inscrivent dans une histoire. Pas seulement celle de la littérature française, mais aussi celle d’une communauté francophone périphérique qui n’a cessé de poser la question de son identité culturelle dans une Belgique en constante mutation depuis 175 ans.

Ce précis permet de comprendre cette histoire singulière et plurielle à la fois, et introduit à une lecture informée des œuvres qui la jalonnent.

Benoît Denis et Jean-Marie Klinkenberg enseignent à l’Université de Liège, où ils ont créé et animent le Centre d’études de la littérature francophone de Belgique.

À propos de l’auteur

Jean-Marie Klinkenberg

Membre du groupe Mu (Rhétorique générale, Larousse, 1970 ; Traité du signe visuel, Seuil, 1993) et président de l’Association internationale de sémiotique, Jean-Marie Klinkenberg enseigne les sciences du langage à l’université de Liège. Ses livres ont été traduits dans une quinzaine de langues. Il est notamment l’auteur de Précis de sémiotique générale (Seuil, 2000) et de la Langue et le Citoyen. Pour une autre politique de la langue française (PUF, 2001).

Du même auteur