La Ressemblance
suivi de La Feintise, de Jeff Edmunds
Jean Lahougue, Jeff Edmunds
Les Impressions Nouvelles / coll. Traverses
Récits
12.5 x 17 cm / 96 pages
ISBN 978-2-90613-159-8
2003
10 €
Disponible
Disponible uniquement chez l'éditeur

Quelle surprise pour le célèbre écrivain Vladimir N. lorsqu’il découvre, à la Bibliothèque de B., son parfait sosie… Son projet d’user de cette ressemblance pour disparaître va entraîner une curieuse méprise. Ainsi peut se résumer le premier récit troublant de ce roman.

La seconde histoire, non moins troublante, est signée de Jeff Edmunds, traducteur anglais de la Ressemblance. Elle met en scène un dénommé « J. L. », lecteur chez le célèbre éditeur G. Dans le double dessein d’acquérir de l’argent et de conquérir une nouvelle liberté, J. L. s’approprie un manuscrit arrivé par la poste : « La Ressemblance » d’un certain… Jean Lahougue. L’usurpateur use de toutes les ruses pour supplanter l’auteur véritable mais celui-ci va bientôt découvrir la supercherie. Ainsi « Jean Lahougue », poussé aux dernières extrémités, va être aspiré dans un mortel vertige.

Si la Ressemblance se construit à partir de la Méprise de V. Nabokov et si la Feintise joue avec la Ressemblance, chacun des textes est moins la réécriture d’une écriture qu’une « désécriture » : une sorte d’attentat textuel pour réduire au silence un devancier, un contemporain, un semblable. Il s’agit moins d’hommage que de gommage.

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur