IDIER
Nicolas Idier

Roman
/ 238 pages
ISBN 978-2915831467
2011
18 €
Disponible

Et si mourir n’était pas si définitif qu’on le prétend ? Si un mort pouvait continuer à vivre ? Encore un peu, le temps de comprendre qu’il est mort ? Et si le chemin retour lui était indiqué ? En ferait-il bon usage ? Aurait-il vraiment envie de revenir à la vie ?… Ça fait beaucoup de questions… Quand on est mort, on a le temps. C’est du moins ce qu’on croit…

Voila donc qu’un homme est mort. Il s’appelle Pierre. C’est le personnage principal de ce roman. Il se retrouve dans la Ville noire – l’antichambre de l’enfer (ou du paradis). Il va lui arriver un certain nombre de choses, et il aura des choix à faire. Non pas qu’il en ait réellement envie – mais une femme va l’y obliger. Cette femme s’appelle Melinda. C’est un joli prénom. C’est une jolie femme. Elle adore nager et faire l’amour. Pour elle, il lui faudra mourir un peu plus encore.

La Ville noire, ce pourrait être n’importe quelle ville du monde, Paris, New York, Shanghai, Tanger… On dira que c’est Tanger. Située entre deux mondes, entre l’Afrique et l’Europe, elle semble également située à la charnière du réel et de l’irréel, du pays des vivants et de celui des morts, séparés par une étendue d’eau aux courants forts.

Extrait

Comprenez bien, le marché de la mort a toujours été très lucratif, chers amis. Préhistoire, histoire, hindouisme, bouddhisme, christianisme, islamisme, posthumanisme, et j’en passe : le cercueil, c’est rémunérateur.

À propos de l’auteur

Nicolas Idier

Nicolas Idier est auteur (Shanghai, collection Bouquins, Robert Laffont, 2010), traducteur (Flagrant Dali de Peter Moore, Grasset ; Dao De Jing, éditions de la Revue Conférence). Il participe régulièrement à des projets éditoriaux (entretiens avec Éric de Chassey, directeur de la Villa Médicis, l’histoire de l’art, Actes Sud, 2011 ; Œuvres romanesques d’Yves Berger, préface de Dominique Fernandez, Grasset). Il participe à plusieurs revues littéraires, dont Nunc, Conférence, L’Infini. Il vit à Pékin, où il est attaché culturel à l’Ambassade de France en Chine. La Ville noire est son premier roman.

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur