lavis_DEF
Anthologie
Charles Ducal
Traduit du néerlandais par le comité des traducteurs de Passa Porta
Tétras Lyre
Poésie
14 x 20 cm / 102 pages
ISBN 978-2-930685-22-9
2016
14 €
Disponible
chez l'éditeur

« Dans le poème “le Flamand” Ducal écrit “Je n’ai pas le talent de me traduire” et il conclut : “J’étouffe dans ma langue, la mienne, la seule.” Ces vers révèlent une attitude ambigüe vis-à-vis du néerlandais. Comme le montre ce qui précède, la langue est d’une importance capitale en ce sens que la poésie nous apporte un univers parallèle qui fait contrepoids à notre existence banale. En même temps, l’usage de la langue relativement petite dont se sert le poète est ressenti comme une limitation. Avec cette excellente traduction française, un ultime rêve poétique se réalise. L’histoire intime qui grâce à la littérature se voit conférer une dimension plus large, reçoit à présent, grâce à cette conversion vers une grande langue, accès à un public plus large, ce qui en fera aussi une plus grande histoire. »

Extrait de la préface de Carl De Strycker.

À propos de l’auteur

Charles Ducal

Charles Ducal, né en 1952, est un poète belge de langue néerlandaise habitant à Louvain. Il a écrit sept recueils de poésie, dont les six premiers ont été rassemblés sous le titre Alsof ik er haast ben (Comme si j’y étais déjà). En 2014 est paru De buitendeur (la Porte de sortie). En 2010, il écrit l’essai Alle poëzie dateert van vandaag (Toute poésie date d’aujourd’hui), un plaidoyer visant à encourager la lecture de la poésie grâce à l’enseignement. En 2007, il est le premier lauréat du prix Herman de Coninck pour Ininkt gewassen (Lavis à l’encre). En 2010, le prix triennal Karel van de Woestijne lui est décerné pour Toegedekt met een liedje (Bordé d’une chanson). En 2014 et 2015, il a été le premier « poète national » de la Belgique.

Du même auteur