darwinismevole
Julien Dohet
Préface d’Alain Bihr
Les Territoires de la mémoire / coll. Libres Écrits
Politique
10.8 x 17.8 cm / 204 pages
ISBN 978-2-930408-21-7
2010
10 €
Disponible

Si l’histoire de l’extrême droite est surtout marquée par l’image des tribuns, elle n’en reste pas moins le produit d’idéologues et de penseurs qui contribuèrent à la doter d’une vision du monde cohérente. Par l’analyse de plusieurs d’entre eux, Julien Dohet met en lumière la structure de la pensée d’extrême droite, articulée autour de thèmes tels que le racisme, l’antiparlementarisme, le nationalisme et, de manière générale, une approche de la société par le biais d’un darwinisme dévoyé selon lequel il n’y aurait de loi que celle du plus fort.

À propos de l’auteur

Julien Dohet

Né en 1975, Julien Dohet est licencié en histoire et agrégé de l’enseignement secondaire supérieur de l’université de Liège. Après avoir travaillé à l’Institut d’histoire ouvrière économique et sociale (IHOES) puis au Centre d’action laïque (CAL), il est actuellement conseiller au Setca-FGTB de Liège. Il est l’auteur de près de cent cinquante articles, notamment dans le magazine Espace de libertés. Son autre sujet d’étude est l’histoire du mouvement ouvrier sur lequel il a déjà publié trois ouvrages, dont la Belgique de Jacques Yerna (avec Jérôme Jamin, Labor, 2003), et participé à cinq autres.

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur