Laurence Kleinberger
Éditions du Basson
Roman
14 x 20.5 cm / 192 pages
ISBN 978-2-930582-65-8
2019
18 €
Disponible

Titre intégral : le Jour où mon Alzhei’mère échappa aux griffes d’un nazi constipé grâce à un tueur croate à la coiffure étrange.

Depuis qu’elle est certaine de ne pas avoir tué Gérard, Franckie Apfelstrudel coule des jours heureux dans le désert.
Sa cousine Lilith, en revanche, vit un véritable cauchemar à Paris : elle n’arrive plus à écrire depuis que sa mère a perdu la raison, son réveil-matin et toutes ses petites culottes. Pire : un tueur croate susceptible est à ses trousses.
Nous suivons donc Franckie et sa bande de bras cassés croisant toujours beaucoup de cadavres, des meurtres à gogo, un nazi pétomane, des savants spécialistes de la greffe d’écailles, plusieurs Daft Punk, une concierge adepte des bains de siège, un faux footballeur, un hamster soupçonné de tentative de meurtre, un bédouin érudit et ses douze enfants…
Une fois de plus, Laurence Kleinberger nous entraîne sur la pente fragile de son univers dépressivo-hilarant et parvient à nous faire rire de la maladie d’Alzheimer, de l’antisémitisme ou de la résurgence du nazisme en y ajoutant une incroyable dose de tendresse.

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur