passage-acte-02
André Stas
Préface de Nicolas S'
Cactus inébranlable / coll. P'tits Cactus
Aphorismes
10 x 18.5 cm /
ISBN

7 €
Disponible

Morceaux choisis

C’est parce que nous avions trop levé le coude que nous avons, ce soir-là, haussé le ton.

Le génie consiste quelquefois à ne point bouillir.

La plus belle fille du monde ne peut chier que ce qu’elle a mangé.

Qui veut traverser le désert en guise de voyage de noces épouse une gourde.

Ne dites pas, méditez.

Mon verre n’est pas grand mais je pleure dedans.

Il s’esquinte à me jeter des fleurs et moi je le trouve à gerber.

Les murs ont des oreilles, les fenêtres des yeux.

Titiller : Déclaration des doigts de l’homme.

L’AVC s’était ouvert à l’intérieur

Y a des écrivains, on dirait qu’ils ne font que ça !

Ce n’est pas en me secouant comme un prunier que tu vas récolter des patates douces.

Si je n’existais pas, abstenez-vous de m’inventer.

L’aphorisme, c’est prendre la pensée à la gorge.

L’épi se rit du coing. (Humour de magasin bio).

Il est des mensonges qui, dévoilés, blessent plus que la vérité.

Il y a loin de la coupe aux lèvres, comme aurait dit le docteur James Parkinson.

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur