couv_peche
Domenico Losurdo
Aden / coll. Petite Bibliothèque
Essai
11.5 x 17 cm / 144 pages
ISBN 9782930402420
2007
9 €
Disponible
Dist. : Autodistribué
chez l'éditeur

Peu à peu se fait jour l’idée que le communisme serait la cause initiale de tous les crimes du XXe siècle. Pour les tenants d’une histoire réactionnaire, le génocide de «race» initié par les nazis ne serait qu’une réponse au génocide de «classe» lancé par les bolcheviques.
L’auteur démontre que les germes des massacres du XXe siècle, étaient pourtant bel et bien présents bien avant Octobre 17. Contre les faussaires de l’histoire, Losurdo révèle à quel point le colonialisme fut une véritable école du crime de masse pour les nazis comme pour la plupart des pays libéraux de tradition démocratique. On pense à l’exemple saisissant d’Hitler fasciné par les massacres d’Indiens par les Américains.

L’originalité du livre est de dénoncer le discours hypocrite qui compare les crimes du communisme aux déclarations de principe de la démocratie libérale, en ignorant la pratique de cette dernière, et s’amuse à inverser le processus. Un exercice salvateur pour s’armer contre toutes les manipulations idéologiques de l’histoire.

À propos de l’auteur

Domenico Losurdo

Domenico Losurdo est professeur d’histoire de la philosophie à l’Université d’Urbino. Il est notamment l’auteur de Révisionnisme en histoire, problèmes et mythes (Albin Michel) et de Fuir l’histoire (Delga). Son premier livre chez Aden, le Péché originel du XXe siècle, a rencontré un vif succès d’estime.

Du même auteur