Le souffle bref
Laurent Hendschel
Tétras Lyre / coll. Accordéon
Poésie
11 x 20.5 cm / 16 pages
ISBN 978-2-93049-413-5
2009
5.50 €
Disponible
Dist. : Esperluette
chez l'éditeur

La fenêtre opaque/tant il pleut et le silence/énorme, derrière!

Illustré d’une image étrange de Jean-Pierre Lipit, ce recueil se compose de 44 haikus. Laurent Hendschel cultive l’art du minuscule, de l’éphemère. Comme un guetteur (et parfois comme un clinicien), le poète évalue les variations de bruits ténus avec le silence: tantôt c’est la goutte à goutte, tantôt c’est le bruit d’eau pétillante, de sous-bois ou la ramure des trilles du merle. Le poète n’est pas un acteur mais un témoin passif à la fois observateur des luisances de la lune mais aussi des bruits qui vont decrescendo: du bruit (lointain) de piano à celui de la pluie.

Poète de l’effleurement, de l’affleurement, Laurent Hendschel reste attentif aux différentes témoignages de la vie dans ses manifestations les plus infimes (ou les plus intimes) et parfois de la mort.

Je sais, disait-il/ le nom de toutes les plantes/ mais il est mort. Chut!
Suspendu au silence, le poète ausculte le pouls lent du bois et face à une averse se laisse prendre en un long vertige mouillé.

Le souffle bref entre neige arbres nus, corbeaux et silence..

Gérard Paris

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur