bienheureuses
André Lalieux
Éditions du Basson / coll. Basson rouge
Roman
11 x 18 cm / 160 pages
ISBN 978-2-930582-56-6
2018
12 €
Disponible

Marcel Douby est quinquagénaire, chômeur de longue durée, très longue, oiseau de nuit et petit magouilleur. Il vit chez sa mère et à ses crochets. Un jour, il se découvre par hasard une vocation.

André Lalieux nous offre, dans ce premier roman, un texte écrit d’une plume délicate, primesautière, joyeuse et un brin cynique qui peut tourner à l’acide.

 

On s’est suçoté le museau et d’autres parties de nos anatomies en virant nos fringues. En douceur et profondeur comme dirait Adamo.
J’ai suggéré qu’on gagne le plumard, plus commode pour la gratifier de ma petite spécialité. Pour le « collier à la Marcel », je prends un bon appui sur les genoux et les avant-bras, relax, confortable sur la petite dame, classique jusque-là, pas de quoi en faire tout un plat, un petit démarrage gentillet, de la langueur et de la romance au fond des yeux avant de me redresser et de la prendre au cou, en la gratifiant d’un beau sourire rassurant.
— Comme ça, tu vas voir comme c’est bon…

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur