couv_herge
Essai de paranoïa-critique
Maxime Benoît-Jeannin
Aden / coll. Grande Bibliothèque
Essai
14 x 21 cm / 256 pages
ISBN 9782930402239
2007
20 €
Disponible
Dist. : Autodistribué
chez l'éditeur

C’est peu dire d’Hergé qu’il est une figure ambiguë de la culture belge…et mondiale.

Adulé, on voit en lui un génie, un philosophe, un grand écrivain, un remarquable journaliste. Aucun titre dithyrambique n’est épargné au créateur de Tintin. Ce qui ne déplaît pas à ceux qui sont derrière le tiroir-caisse.

Auteur d’une œuvre qui se veut positive et exemplaire, père spirituel d’un héros doté de toutes les vertus, Hergé a cependant trempé dans la collaboration avec les nazis, a eu des «penchants» antisémites, fut l’auteur de livres destinés à la jeunesse faisant l’apologie du colonialisme. Il s’inspira d’un pamphlet fasciste pour dessiner son Tintin au Pays des Soviets.

C’est cette face cachée que Maxime Benoît-Jeannin dévoile mais il va plus loin. Il montre que ces choix politiques n’étaient pas des accidents de parcours. Il se penche sur l’idéologie du personnage et montre, à travers ses albums en particulier, qu’Hergé n’a jamais renoncé à ses convictions, même après guerre.

L’auteur détricote, avec originalité et sens critique, l’œuvre d’Hergé. Il démontre que le masque imposé par les nécessités du marché d’après-guerre dissimule mal la réalité. Hergé n’a jamais renié ce qu’il était et il n’a jamais déposé les armes.

Download English presentation (PDF)

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur