revers-de-la-nuit
Pierre Dancot
Dessins de Florence Mathieu. Postface de Vincent Filteau
Éléments de langage
Poésie
14 x 14 cm / 48 pages
ISBN 978-2-930710-11-2
2016
12 €
Disponible

Des poèmes d’amour, brefs. Une femme, anonyme. Un crâne. Des souvenirs.

« Peu de poètes ont autant compris que l’amour débute et perdure par l’existence d’une communauté disparue qui hante notre mémoire dans le temps présent de cet amour et dans cet autre temps révolu qui nous refuse et contre lequel l’innocence des sentiments piégés lutte pour survivre. Ce révolu possède plusieurs noms : la dévotion des hôtels où séjournent les criminels et les amants promis à la méchanceté et à la drogue dure des souvenirs. Une série d’images surgit de ce passé qui ne passe plus. Derrière l’écran de voitures stationnées, je vois le profil de Pierre Dancot espérant une femme qui ne viendra pas. Cet homme a confié sa vie à la puissance du révolu. Depuis, il archive les décombres et les morts qui constituent tout être qui trouve encore la force d’aller à la rencontre de quelqu’un. »
Extrait de la postface de Vincent Filteau.

Extrait
Il faudrait pouvoir embrasser nos silences, les protéger de nous-mêmes, les garder entre nos lèvres pour les jours un peu tristes, pour ces jours dans lesquels nous serons absents l’un de l’autre.

À propos de l’auteur

Pierre Dancot

Né à Namur en 1971, Pierre Dancot a publié Zoé, petite princesse (Labor, 1998), la Femme Séquoia (L’Acanthe, 2000), le Cortège des crânes sourds (Le Coudrier, 2004) et les Enfances froides (Tétras Lyre, 2009). Gradué en communication et licencié en journalisme (ULB), il est aujourd’hui journaliste indépendant et enseignant dans le secondaire.

Du même auteur