nadeau
Collectif

Essai
/ 200 pages
ISBN
2011
19 €
Disponible

Militant trotskyste en 1933, Maurice Nadeau entre aussi la même année en journalisme, puis en littérature. D’un grand journal (Combat) à des hebdomadaires (France Observateur, l’Express), d’une revue à l’autre, d’un éditeur à l’autre, le militant de la littérature est le lecteur, le critique, le découvreur et parfois l’éditeur de quelques-uns des plus grands écrivains de la seconde moitié du XXe siècle, dont il est souvent devenu l’ami. Ainsi David Rousset, Henry Miller, Malcolm Lowry, Gombrowicz, Maurice Blanchot, Samuel Beckett, Henri Michaux, Roland Barthes, Michel Houellebecq… Maurice Nadeau est toujours aujourd’hui l’artisan et le concepteur de la Quinzaine littéraire et des éditions Maurice Nadeau. Pas de jour sans lecture d’un livre, d’un manuscrit, sans désir de partager, de communiquer, de vivre en littérature.
On découvre dans ses entretiens avec Jacques Sojcher l’histoire de cette passion généreuse, avec en toile de fond la grande histoire d’un siècle de littérature. »

Table des matières
– Jacques Sojcher, l’Orgueil de l’Effacement
Maurice Nadeau, Une vie en littérature (1992-2011). Conversations avec Jacques Sojcher.
– Maurice Nadeau, Sartre et l’idiot de la famille (articles parus dans la Quinzaine littéraire no 119, juin 1971, et no 121, juillet 1971).
– Lettres inédites d’auteurs à Maurice Nadeau (Georges Perec, Samuel Beckett, Simone de Beauvoir, Edmond Jabès, Raymond Queneau…)
– Album photos de Maurice Nadeau en compagnie d’artistes et d’écrivains (Fred Deux, René de Obaldia, Marie Etienne, Louis Guilloux, Annie Le Brun, Henri Miller, Anne Sarraute, Leonardo Sciascia, Trotsky Andréa Zanzotto).
– Textes de Serge Gilbert Lascault, Gilles Nadeau, Bernard Noël, Pierre Pachet, Eugène Simion, Christine Spianti…

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur