Richard Lorent
Éditions du Basson
Roman
14 x 20.5 cm / 400 pages
ISBN 978-2-930582-69-6
2019
23 €
Disponible

« Hélène ne l’avait pas vu venir tant le geste avait été rapide : une première gifle. Sur la joue gauche. Tête rejetée violemment sur la droite. C’était sa punition, avait-elle pensé, stoïque. Elle se trompait ! »

Aux mains de ses geôliers, l’économiste Hélène Agapi fait face à sa mort programmée. Humiliée, torturée, elle n’a plus d’autre espoir que de mourir. Vite. Mettre un terme à ses souffrances.
Qui est derrière cet enlèvement ? Qui tente de détruire la Ligue des Urnes, porteuse de l’improbable idée d’abstention de masse initiée par Hector Detroie ? Qui s’emploie à déstabiliser la Belgique, ce minuscule pays à la sphère politicienne déjà constamment divisée ? Qu’advient-il des terroristes de l’Alliance des Éprouvés ? Les citoyens, usés, contraints, vont-ils encore et toujours se laisser manipuler ?
Les réponses vont tomber les unes après les autres et chaque protagoniste devra aller jusqu’au bout de lui-même, au risque de se perdre…
Dans ce troisième volet de la trilogie des Éprouvés, Richard Lorent nous propose une fois de plus un récit mêlant réalité et fiction où la seconde semble parfois prophétiser la première.
Un roman désespéré ? Certes non, mais un roman qui montre l’importance de l’action, car « Pour celui qui choisit de se battre, rien n’est écrit que ce qu’il écrit lui-même. »

La trilogie des Éprouvés
La trilogie des Éprouvés articule trois récits. Leur action se passe en Belgique. Ce sont des thrillers. Comme tels, ils respectent les lois du genre : énigmes, rebondissements et tension narrative maintenue jusqu’au dénouement conçu pour surprendre les lecteurs. Ce sont aussi des romans où la politique constitue à la fois le prétexte et l’arrière-fond du drame. De telle sorte que se trouvent offertes deux lectures. La première est celle de ces passions tristes décrites par le philosophe Baruch Spinoza : la haine, la convoitise, le désir de vengeance, etc. qui dressent classiquement les uns contre les autres des protagonistes jetés dans la tourmente. La seconde est celle de questions politiques très actuelles, l’auteur s’en empare pour marier réalité et fiction, rendant floue la frontière entre l’une et l’autre.

À propos de l’auteur

Richard Lorent

Sociologue, Richard Lorent a connu plusieurs vies : typographe, journaliste, rédacteur en chef, syndicaliste, homme politique, écrivain. Il a ainsi traversé des mondes différents et connu leurs coulisses. S’il a désormais choisi la voie du roman, c’est pour partager, en les livrant derrière le voile de la fiction, les fruits d’une expérience aux parcours multiples.

Du même auteur

L’Antipolitisme
Les Mots piégés de la politique
Richard Lorent
Couleur livres
Politique
15 x 22 cm / 136 pages
ISBN 978-2-87003-553-5
2011
14 €