Samuel Brussell
Avec des photographies de Bernard Plossu
Yellow Now
Essai photographique
12 x 17 cm / 112 pages
ISBN 978-2-873404-15-4
2017
16 €
Disponible

J’ai vécu chacun de mes déménagements comme une aventure littéraire, sentimentale et intellectuelle. Chaque nouvelle arrivée porte en elle un prochain départ, chaque histoire crée une nouvelle histoire. Depuis le début des années 1980 à aujourd’hui, j’ai déménagé en moyenne deux fois par an : quatorze fois à Paris, onze fois sur les rives du Léman, cinq fois entre Avignon et Montpellier, trois fois à Bruxelles et autant à Venise. […]

[…] Locataire, pensionnaire ou hôte gracieux, de Londres à Berlin et au Brandebourg, de Saint-Pétersbourg à New York et à Kharkov, de Zurich à Montréal et de Tel-Aviv à Canterbury, de Naples à Rome et à Bucarest, de Bruges à Ostende et à Jérusalem, j’ai aimé chacune des villes, chacun des lieux où j’ai habité pendant quelques semaines ou quelques mois. Ces scènes appartiennent au monde du gossip, de l’anecdote – «seul témoignage historique d’une époque» selon Stendhal, pour qui le roman était «un miroir que l’on promène le long d’un chemin».

Les photographies de Bernard Plossu révèlent une philosophie de la vie commune à l’écrivain et au photographe, où le style en dit plus long que le sujet : elles n’illustrent pas le voyage, elles sont le voyage de la vie. Elles se lisent autant qu’elles se regardent, tout comme les caractères typographiques qui racontent une histoire et auxquels elles répondent.

À propos de l’auteur

Samuel Brussell

Samuel Brussell (Haïfa, 1956) a fondé et dirigé les éditions Anatolia et la revue Le Lecteur.
Il est l’auteur d’une douzaine de récits romanesques dont certains ont paru chez Grasset : Généalogie de l’ère nouvelle, 2005; Musique pour les vivants, 2007; Métronome vénitien, 2013; Soliloques de l’exil, 2014 et Dis-moi qui je suis, 2015.
Simultanément à Mes 52 déménagements paraissent Les Amours de Monsieur Vagabond aux Éditions de la Baconnière.

Du même auteur