1473277_orig
Jacques Kober
Le Coudrier / coll. Le Coudrier
Poésie
16 x 16 cm / 67 pages
ISBN 978-2-930498-11-9
2009
16 €
Disponible
Dist. : Autodistribué
chez l'éditeur

En laissant sa vie se dérouler dans les yeux de Maritée (« Ses yeux bleus sont les premiers pas du bleu dans l’innocence »), le poète veut célébrer la victoire de l’amour admirable sur la vie sordide.

Car Jacques Kober, avant d’être l’homme d’un mouvement, est avant tout l’homme d’un engagement visant à décrocher avec tout ce qui contribue à formater notre « train de vie ». Son surréalisme s’affirme comme exploratoire de domaines encore négligés, de terres inconnues et vierges, où l’homme, quels que soient les pièges et carcans dont la société use pour l’empêcher de devenir ce qu’il est vraiment, peut espérer gagner sa liberté, retrouver sa vraie nature et ses pouvoirs perdus.

Comme le Breton de « Clair de terre » en 1923, Kober ne s’exalte qu’aux seuls mots d’amour, de poésie et de liberté… Ici, chaque poème met en joue une pensée qui excède les bornes du réel étriqué. Ici chaque poème constitue un espace de liberté où la vie est sans cesse réinventée. Ici, enfin, la nature de l’image poétique n’est jamais préméditée. Bref, au détour de chaque page, le poète fait la différence avec la réalité ordinaire et expérimente la capacité de ne pas être lié au monde tel qu’il est donné.

Mais si Kober est l’homme d’un engagement, celui-ci implique aussi et surtout l’amour, qui a pour lui des allures initiatiques. Il n’y a pas dans ce recueil une idée que l’amour éclipse ; chaque poème semble ici acheminé par la marée d’un cœur qui se donne sans condition. Ainsi, tout ce que le poète pense et vit semble se renouveler dans l’image de l’être aimé.

Extrait de la préface de Pierre Schroven

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur