Nietzscheens
Alain Jugnon, Dorian Astor
Les Impressions Nouvelles / coll. Réflexions faites
Philosophie
14.5 x 21 cm / 288 pages
ISBN 978-2-87449-418-5
2016
22 €
Disponible

En octobre 1991, il y a un quart de siècle, Pourquoi nous ne sommes pas nietzschéens paraissait chez Grasset. Quelques philosophes français se targuaient de ne pas l’être, ou de ne plus l’être, enfin : de ne plus vouloir le devenir, jamais.

Nous voulons promettre ici le contraire : nous aurons à devenir nietzschéens car le temps présent nous impose cette réévaluation.

Une telle promesse se réalise dans cet ouvrage collectif en interpellant en sujets nietzschéens les penseurs contemporains qui ont accepté cet enjeu, de par leurs lectures de l’œuvre de Nietzsche, à partir de l’inscription de leur propre œuvre dans ce que nous nommons un nietzschéisme pour le présent.

Nous avions en effet une question : que promettons-nous aujourd’hui au nom de Nietzsche, parce que nous le lisons, parce que nous ne pouvons pas ne pas le lire ?

Ce livre dévoile et développe les pensées et les écritures dont nous avons grandement besoin aujourd’hui pour en finir avec tous les nihilismes du mécontemporain.

Les auteurs
Ouvrage collectif coordonné par Dorian Astor et Alain Jugnon.
Avec des contributions d’Alain Jouffroy, Michel Surya, Monique Dixsaut, Bernard Stiegler, Miguel Morey, Paul Audi, Giuliano Campioni, Jean Maurel, Hadrien Laroche, Jean-Clet Martin, Philippe Beck, Frédéric Neyrat, Avital Ronell, Stefan Lorenz Sorgner, Jean-Luc Nancy.

Le mot de l’éditeur
Le travail éditorial sur l’œuvre de Nietzsche (les « œuvres philosophiques complètes » chez Gallimard), puis l’ouverture des archives ont permis de corriger déjà beaucoup de malentendus, voire de mensonges qui ont longtemps continué à peser sur la pensée du grand philosophe allemand. Il est aujourd’hui possible de relire Nietzsche sans préjugés, ce qui ne veut pas dire sans regard critique.
Les contributeurs à ce volume, qui souvent combinent philosophie et analyse poétique et littéraire, se promettent exactement cela : une réappropriation active et créatrice de l’œuvre de Nietzsche, afin de chercher de nouvelles réponses aux grandes questions de notre temps, comme le retour des dogmatismes, l’émergence du posthumanisme, les manipulations génétiques, les défis de la biologie évolutionnaire, la redécouverte des formes artistiques d’avant-garde ou encore la défense de la philosophie elle-même comme regard radicalement critique sur le monde et la société.

Sommaire
Alain Jugnon Nietzsche est la scène 
Alain Jouffroy Nietzsche fut mon compagnon de lecture  
Michel Surya Ecce monstrum
Giuliano Campioni Pour une nouvelle lecture de Nietzsche 
Miguel Morey Les danses du présent 
Monique Dixsaut Le dur service de la vérité
Bernard Stiegler La grande bifurcation vers le néguanthropos
Paul Audi Suis-je nietzschéen ?
Jean Maurel Oui, sept fois oui
Hadrien Laroche De l’œuvre d’art là où elle apparaît sans artiste
Jean-Clet Martin Nietzsche et le criminel
Frédéric Neyrat Nietzsche et la relance métaphorique
Avital Ronell Friedrich, ami d’une intello, malgré tout
Stefan Lorenz Sorgner Nietzsche éducateur. D’Héraclite au transhumanisme
Philippe Beck Comment ne pas être nietzschéen
Jean-Luc Nancy Wer bin ich ?
Dorian Astor Les monstres de courage et de curiosité

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur