Hector Bisi
Bozon2x
Roman
/ 109 pages
ISBN 978-2-9601645-9-6
2019
15 €
Disponible

« Ce n’est pas le réchauffement climatique qui va détruire le monde, Patrick Durand, c’est le bermuda. Mais que le reste du monde aille au diable, nous allons élégantiser Paris. On raconte que nous sommes violents, nous violents ? Comment quelqu’un peut-il se dire humain et chausser des sandales Crocs ?, pantalons de jogging, sweats à capuche, quelque chose..avec..capuche ?, existe-t-il plus grande violence que celle-ci ? Je ne peux pas faire un pas dans cette ville sans tomber sur quelqu’un qui fait un selfie, selfie devant la Tour Eiffel, selfie devant l’Arc de Triomphe, selfie de selfie. Nous sommes la Ville Selfie. Si je vais au café de Flore, si je vais faire des emplettes au Faubourg Saint- Honoré, sur quoi je tombe ? Des gens comme vous. Et les..maudits..touristes. Il doit y avoir un chinois sous mon lit à cet instant. Maintenant les gens voyagent uniquement pour alimenter leurs réseaux sociaux. Je peux vivre sans la tour Eiffel. Pas..sans..Comme..des..Garçons »

Ce que vous allez lire ne prétend pas être une image ni une métaphore positive ou négative de Paris. Qu’il soit bon ou mauvais, qu’il se situe en deçà ou au-delà de tous les clichés, et en dépit de sa possible arrogance, ce livre prétend ÊTRE Paris.

À propos de l’auteur

Hector Bisi

Hector Bisi est né à Belém, en Amazonie brésilienne. Copacubana, son premier roman, est paru au Brésil et en Argentine. Rue des mauvais garçons est son second roman. Il collabore à la revue de mode L’Officiel Hommes Brésil. Certaines de ses nouvelles ont été traduites en français et publiées sur le site « La cause littéraire ». Il vit actuellement entre São Paulo et Paris.

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur