COUV Staline
Domenico Losurdo
Postface de Luciano Canfora
Aden / coll. Grande Bibliothèque
Biographie, Histoire
14 x 21 cm / 532 pages
ISBN 9782805900631
2011
30 €
Disponible
Dist. : Belles Lettres
chez l'éditeur

Il fut un temps où d’illustres hommes d’État — comme Churchill — et des intellectuels de premier plan — Hannah Arendt ou Thomas Mann pour ne citer qu’eux — avaient pour Staline, et pour le pays qu’il guidait, du respect, de la sympathie et même de l’admiration. Avec l’éclatement de la Guerre froide d’abord, et surtout, ensuite, avec le Rapport Khrouchtchev, Staline devient, du jour au lendemain, un “monstre”, comparable peut-être seulement à Hitler. Le contraste radical entre ces attitudes à l’égard du “petit père des peuples” devrait pousser l’historien non pas à trancher en faveur d’une de ces images mais bien à les étudier toutes, en analysant les conflits et les intérêts qui sont à l’origine de ces prises de positions. C’est ce que réalise Domenico Losurdo, en revenant scrupuleusement sur les tragédies du XXe siècle et en déconstruisant et contextualisant nombre des accusations et louanges adressées à Staline. Cet essai est une approche à la fois historique, historiographique et philosophique –qui, comme en Italie à sa sortie, ne manquera pas de susciter de vives polémiques.

À propos de l’auteur

Domenico Losurdo

Domenico Losurdo est professeur d’histoire de la philosophie à l’Université d’Urbino. Il est notamment l’auteur de Révisionnisme en histoire, problèmes et mythes (Albin Michel) et de Fuir l’histoire (Delga). Son premier livre chez Aden, le Péché originel du XXe siècle, a rencontré un vif succès d’estime.

Du même auteur