steppes-rouges
Isabelle Bielecki
Préface d’Aude Merlin. 12 illustrations couleur de Roger Dewint
Le Coudrier / coll. Le Coudrier
Poésie
14 x 20 cm / 90 pages
ISBN 978-2-930498-38-6
2012
16 €
Disponible
Dist. : Autodistribué
chez l'éditeur

Au cours des quinze dernières années, j’ai écrit de nombreux poèmes que je qualifierais de russes. Ils furent retravaillés souvent, longuement. Ce sont les poèmes D’ici et de là-bas.
La poésie est-elle inspiration pure ou œuvre de dé-raison ? Travail sur la parole ou parole transcendée ? Et dans le second cas, d’où vient-elle ? Je m’interroge encore.

Isabelle Bielecki

Les exils intérieurs sont probablement les plus douloureux, les plus violents, les plus insolubles. À travers les steppes rouges, la patrie, pays du père, habite les songes et paysages oniriques d’Isabelle Bielecki, dont on sent qu’elle est déchirée par un héritage de neige et de sang, d’oiseau de feu et de retour impossible.
Vivre au bord de la brisure ou sur une brisure, tout en habitant ses fêlures, c’est sans doute ce qui pousse Isabelle Bielecki à écrire de la poésie, une poésie qui sort comme un jet, sans fioritures ni broderie. Une poésie qui va là où elle doit aller, directement, sans détour. Elle jaillit, frappe en plein cœur, percute, faite de saccades et de plongeons parfois intempestifs.

Et je m’y suis jetée
Croyant pouvoir noyer
Jusqu’à mon nom
Cet abandon
Presque oublié

Être ici et là bas, abriter un pays trop grand pour une seule âme, être cet étranger qui vient d’un pays sans aucune frontière, c’est ce que transmet Isabelle Bielecki dans son recueil.

Dans le pays de là bas
Se souvenait mon père […]
Dans le pays d’ici
Soupirait mon père

Extrait de la préface d’Aude Merlin

À propos de l’auteur

Isabelle Bielecki

De père russe et de mère polonaise Isabelle Bielecki est née en 1947 à Passau en Allemagne, dans un camp de prisonniers désaffecté. Sa famille s’installe en Belgique en 1948 sous le statut de réfugiés de l’ONU. Elle a publié un roman (les Mots de la Russie, 2005), des nouvelles, écrit plusieurs pièces de théâtre et six recueils de poésie, dont le Labyrinthe de papier (2011) et les Jalousies d’Aphrodite (2012), parus au Coudrier.

Du même auteur