Tchang et le Yéti
Sandrine Willems
Les Impressions Nouvelles / coll. Traverses
Récit
12.5 x 17 cm / 48 pages
ISBN 978-2-90613-134-2
2001
6 €
Disponible
Dist. : Harmonia Mundi

Tchang, le jeune Chinois dont une célèbre bande dessinée fit un héros, écrit à l’Occidental qui voulut autrefois l’adopter. Il revient, vingt ans après, sur cet accident d’avion qui le laissa, enfant, en plein Himalaya, et restitue les faits que ses prétendus sauveurs avaient déformés. Le petit n’avait en effet nul désir de quitter son Yéti, qui prit soin de lui comme une mère. Et lorsque l’enfant le perdit, il se serait bien laissé mourir, si des moines tibétains ne lui avaient appris que les dieux, à son gré, pouvaient prendre visage de singe.

Extrait

Père,

C’est la première fois que je vous donne ce nom. Mais comme dit un haïku :

« tandis que le dernier rayon
se pose sur la montagne la plus lointaine,
une larme perle, au coin de ma paupière. »

Je viens probablement trop tard. Sans doute aussi ne m’avez-vous pas compris ; mais moi, je n’ai rien fait pour que vous puissiez me comprendre. J’ai perdu mon véritable père, ce ne fut pas ma faute ; mais je m’en veux d’avoir manqué celui qui tenta de le remplacer.

Il m’est difficile de vous parler. Que je ne fasse pas trop d’erreurs, dans votre langue, ne doit pas vous tromper. Mes pensées ne trouvent pas, dans vos mots, de justes correspondances. Pour décrire ce bol, vous direz qu’il est de terre, quand nous ne verrons que le vide qui lui donne sa forme. Et je voudrais écrire, plutôt qu’à l’encre, sur la neige, où fond le superflu, et où l’imprécision se couvre vite d’une nouvelle surface blanche. Or comment évoquer les différentes neiges, dans votre étroit vocabulaire ? Il faudrait que j’invente des périphrases, que j’en passe par « une poudreuse imbibée de rosée » ou « une humide teintée de lune » ; mais la belle évidence en deviendrait préciosité.

Il me plaît pourtant de penser que durant ces années, où j’étudiais les livres de chez vous, vous appreniez ces caractères dont vous ne savez mieux dire la complexité qu’en les qualifiant de chinois. Et je souris, à vous imaginer les prononcer ; mais au moins nous aurons tenté de nous rapprocher, et de saisir chacun, fût-ce confusément, quelque chose d’autre que nous-mêmes. Si l’on s’était rencontrés, comme prévu, il y a trente ans, nous nous serions contentés de cette langue pour étrangers, qu’on dit universelle, et qui n’appartient qu’à quelques conquérants.

À propos de l’auteur

Sandrine Willems

Sandrine Willems est née en 1968. Après avoir interprété différents rôles au théâtre et au cinéma, elle fait des études de philosophie. Elle revient au théâtre par la mise en scène, et réalise plusieurs films et documentaires musicaux. Ce mode d’écriture la conduit à la littérature, et elle publie plusieurs romans aux Impressions Nouvelles. Également psychologue, elle prête un grand intérêt aux thérapies accompagnées par des animaux, auxquelles elle a notamment consacré un essai aux éditions du Seuil, croisant éthologie, philosophie et psychanalyse.

Du même auteur

Le Roman dans les ronces Le Roman dans les ronces
ou La Légende de Charles VI, roi fou, et de sa servante
Sandrine Willems
Les Impressions Nouvelles / coll. Traverses
Roman
16 x 24 cm / 192 pages
ISBN 978-2-906131-63-6
2002
15 €
À l'espère À l’espère
Sandrine Willems
Les Impressions Nouvelles / coll. Traverses
Roman
14.8 x 21 cm / 224 pages
ISBN 978-2-87449-039-2
2008
18 €
L'Extrême L’Extrême
Sandrine Willems
Les Impressions Nouvelles / coll. Traverses
Récit
14.8 x 21 cm / 160 pages
ISBN 978-2-87449-091-0
2010
15 €
Les petits dieux Les Petits Dieux
Histoires d'hommes et de bêtes
Sandrine Willems
Les Impressions Nouvelles / coll. Traverses
Récits
/
ISBN

petits-dieux Les Petits Dieux
Sandrine Willems
Espace Nord
Roman
12 x 18.5 cm / 208 pages
ISBN 978-2-875681-52-2
2017
8,50 €