tourbe
Pedro Serrano
Traduit de l’espagnol par Laurence Tissot en collaboration avec Pierre-Yves Soucy.
Le Cormier
Poésie
13.5 x 20 cm / 68 pages
ISBN 978-2930231-57-0
2008
12 €
Disponible

Extrait

Une rivière qui coule, deux rivières submergées, un coude,
le barrage détruit converti dans le rêve en monolithe,
mes envies de nager juste un instant, un barbotage,
nous partions déjà,
la rivière comme un paradis mutilé,
la route comme une rivière d’étoiles,
la bicyclette qui dit bonjour,
les étrangers ni reconnaissables ni identifiables.
Les mains comme de l’étoupe, comme du fil de fer,
agrippées à soi pour se maintenir à flot.

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur