Zam Martino Ebale
M.E.O.
Récit de vie
14.8 x 21 cm / 232 pages
ISBN 978-2-8070-0174-9
2019
18 €
À paraître

Petit-fils de lépreux, issu d’une lignée de chanteuses-danseuses traditionnelles, danseur-chorégraphe-chanteur camerounais internationalement primé, pédagogue engagé dans l’insertion sociale par l’art de jeunes défavorisés, Zam Ebale, avant de choisir l’exil pour échapper à la loi homophobe dans son pays natal, a trouvé dans le bouddhisme, qui prône le respect et la dignité de chaque vie humaine, le moyen de transcender la souffrance, de « transformer le poison en élixir », les larmes en joie, le karma en mission.
Après avoir été en séjour illégal rocambolesque durant sept ans (porteur d’un Ordre de Quitter le Territoire inexécutable, néanmoins reconnu et subventionné par le ministère de la Culture et représentant la Belgique à des festivals de danse à l’étranger), il est devenu Belge et chargé de mission par son pays d’accueil dans des projets internationaux de collaboration artistique, tout en continuant de produire des chorégraphies, danser et chanter.
L’ouvrage nous montre une prise de conscience qui se veut rassembleuse, tout en dénonçant les préjugés de toutes natures qui provoquent le rejet, que ses victimes en soient des homosexuels, des lépreux, des séropositifs HIV, des groupes ethniques ou sociaux, des adeptes d’une religion ou d’une philosophie, ou tout simplement des femmes.

Extrait
Apprenant que j’avais obtenu un permis de séjour illimité en Belgique – après une demande d’asile qui avait traîné sept ans avec des péripéties rocambolesques – pour échapper à la persécution des homosexuels au Cameroun, il [le responsable des éditions M.E.O.] m’a engagé à écrire un témoignage pour contribuer à modifier le regard jeté par la majorité de la société camerounaise sur l’homosexualité, ainsi que les préjugés qui y ont cours sur les danseurs. Un regard qui se matérialise par une loi condamnant les homosexuels à l’emprisonnement. Mon récit de vie pouvait donner à voir un être humain, certes homosexuel, mais en même temps chanteur, danseur, chorégraphe et pédagogue reconnu, mêlant modernité, tradition africaine et classicisme, de surcroît bouddhiste, Belge d’origine camerounaise, intégré dans divers milieux, engagé dans la promotion sociale d’enfants défavorisés, représentant son pays d’accueil dans le cadre de projets de coopération artistique avec l’Afrique, affectivement stable… Donc, pas une horreur, pas un monstre. Simplement, une personne née au mauvais endroit, au mauvais moment, et dans le mauvais corps. Au nom de quel droit, quelle morale, quels principes le « condamner » à partir d’une facette de sa personnalité, multiple comme l’est celle de n’importe quel humain ? Une facette qui ne nuit à personne, que de surcroît il n’a pas choisie, qui est protégée par la Déclaration universelle des droits de l’homme dont le Cameroun est signataire : « Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée […] Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes ». (Article 12) […]
Par paliers de réflexion, j’ai pris conscience que ce livre devait combattre surtout les préjugés qui provoquent le rejet, de quelque nature qu’ils soient […] Il y est certes toujours question du récit d’une vie particulière, mais ce récit doit s’ouvrir à quelque chose de plus vaste, ce qui d’ailleurs est en adéquation avec mon chemin de vie. […] Le droit à la liberté d’être homosexuel reste au cœur de l’ouvrage, mais il s’inscrit dans un combat bien plus vaste pour les droits de toutes les minorités, une lutte contre toutes les formes d’injustice et d’oppression.

À propos de l’auteur

Aucune information concernant cet auteur

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur