229.2
Daniel Hélin
maelstrÖm / coll. compAct
Poésie
12 x 16 cm / 208 pages
ISBN 978-2-87505-074-8
2011
9 €
Disponible

Zoosphère :
n.f. Ensemble de pensées et organes, émotions pures et filtrées, idées et rêves, traces et essais, chatouilles et griffes, théories et pratiques constituant tout être appartenant à la sphère animale en passant par tout polyèdre habité.
Par extension, certaines plantes et champignons y participent.
Voire des objets mais, en fait, non.
Synonymes (contestés) : vie, vivant, choses.
Étant donné la masse d’informations que cela suppose, besoin est d’en cadrer l’expression par l’écrit, la musique et l’incarnat scénique dans le but évident d’en apprécier jubilatoirement la gourmande saveur, car notre temps de passage en habitat humanoïde est fort court.
L’auteur s’est permis l’option du condensé sous forme de textes brefs.
C’est donc quasi uniquement pour (se) faire plaisir que cet objet de papier existe.
Il devrait être le premier d’une série d’approximativement treize milliards de tomes.
Comme la rédaction en est ardue et mobiliserait de nombreuses existences, il se contentera donc d’un seul premier volume en attendant de voir…
Au tout pour tous !

À propos de l’auteur

Daniel Hélin

Daniel HÉLIN est né à Ottignies en 1971.
Il commença à peine des études d’assistant social avant de bifurquer vers le travail à la chaîne avant d’obtenir un premier prix avec grande distinction en arts de la parole au Conservatoire de Liège en 1996. Il travailla alors dans divers théâtres comme acteur, cracheur de feu,musicien, marionnettiste, auteur et trapéziste. Des Baladins du Miroir au Groupov en passant par la performance et le théâtre de rue sauvage. Il vient à la chanson par envie d’un travail singulier mobile, souple, sans artifices ni « frais de production ». Un homme, une guitare, des textes face à des gens. Cette formule le fit remporter des nombreux prix dont celui de la biennale de la chanson française en 1998, les Chorus des hauts de scène en 2000, le prix découverte du printemps de Bouges la même année. S’en suivit la production de quatre disques avec des musiciens et des arrangements au plus près de l’idée de « variété » dans le sens premier du terme: une ballade entre le punk post grunge, le freejazz, le rap de cuisine, la chanson de sous-bois et l’ultra-pop hors format.
Le tout dans le désir de faire pêter les cadres, les règles, avec néanmoins un désir d’accessibilité qui le fit tourner dans de formules diverses en Francophonie (Belgique, France, Québec), pays de l’Est (Pologne, Roumanie, ex-Yougoslavie), Caraïbes (Haïti). En premières parties étonnantes : de Miossec à Jacques Higelin en passant par Jane Birkin, Faudel, Henri Salvador, Arno, Zazie et des dizaines d’autres.
L’idée étant de partager au plus près un moment de rencontre autour du concret, de l’image, de la révolution mondiale, de l’existentielle joyeuseté tragique de nos existences et de leurs revers de décor.
Son site internet www.danielhelin.be

Du même auteur

Aucun autre livre de cet auteur